Spectacle Danca Doente à Gennevilliers du 19 au 23 octobre 2017

Plus d'infos sur le spectacle Danca Doente à Gennevilliers

Opérant un mouvement de balancier entre tradition et modernité, mais aussi entre Japon et Brésil, Marcelo Evelin interroge en s'inspirant du butô la notion de danse comme symptôme.

Danser comme on balbutie, comme des figures curieusement désarticulées en quête d'une forme possible. Syllabes incomplètes, les corps tâtonnent dans l'indicible. Il y a dès les premiers instants de Dança Doente un aspect embryonnaire comparable à l'effervescence d'une soupe primordiale observée au microscope. Les danseurs qui s'y meuvent, à la fois collectivement et séparément, pourraient aussi bien être des bactéries ou des microbes. En intitulant ce spectacle « Danse malade » (traduction de Dança Doente), le Brésilien Marcelo Evelin se réfère à Tatsumi Hijikata, grande figure du butô et auteur du livre autobiographique Yameru Maihime (La Danseuse malade). Cet ouvrage énigmatique a inspiré à Marcelo Evelin la notion de danse comme symptôme, autrement dit comme transformation du corps et de la perception qu'on en a. Après Matadouro, De repente fica tudo preto de gente et Batucada, inspirés de l'histoire et de la tradition du Brésil, c'est aujourd'hui du côté du Japon que se tourne le chorégraphe. Il donne à voir avec Dança Doente un fascinant processus de transformation proche par moments d'un rituel de possession hanté par la maladie et la mort.

Distribution :

chorégraphie de Marcelo Evelin

avec le Festival d'Automne à Paris

Une pièce de Marcelo Evelin /Demolition Incorporada

Concept et chorégraphie Marcelo Evelin

Création et interprétation Andrez Lean Ghizze, Bruno Moreno, Carolina Mendonça, Fabien Marcil, Hitomi Nagasu, Marcelo Evelin, Márcio Nonato, Rosângela Sulidade, Sho Takiguchi Dramaturgie Carolina Mendonça

Collaboration artistique Loes Van der Pligt

Lumière Thomas Walgrave

Son Sho Takiguchi

Espace Marcelo Evelin et Thomas Walgrave

Conseils costumes Julio Barga

Classes de danse traditionnelle japonaise Heki Atsushi

Voix Off Ohono Yoshito

Photographie Maurício Pokemon

Vidéo José Huedo et Maurício Pokemon

Régie générale Luana Gouveia

Conseil recherche Christine Greiner

Remerciements à Tauana Queirós

Coproduction Gouvernement brésilien ; Kunstenfestivaldesarts

(Bruxelles) ; Teatro Municipal do Porto – Rivoli – Campo Alegre (Porto) ; Kyoto International Festival of Performing Arts ; Spring Festival (Utrecht) ; Tanz Im August / HAU Hebbel am Ufer (Berlin) ; Teatro Municipal Maria Matos (Lisbonne) ; Alkantara Festival (Lisbonne) ; Festival Montpellier Danse ; Kunstlerhaus Mousonturm (Francfort-sur-le-Main) ; Gothenburg Dance and Theatre Festival ; TanzHaus nrw (Dusseldorf) ; Vooruit (Gent) ; La Bâtie – Festival de Genève ; T2G – Théâtre de Gennevilliers ; Festival d'Automne à Paris.

Coréalisation T2G – Théâtre de Gennevilliers ; Festival d'Automne à Paris.

Projet co-produit par NXTSTP, avec le soutien du Programme Culture de l'Union Européenne

Accueil en résidence Teatro Municipal do Porto – Rivoli – Campo Alegre (Porto), Künstlerhaus Mousonturm (Francfort-sur-le-Main), CAMPO | gestão e criação em arte contemporânea (Teresina), PACT Zollverein (Essen), Vooruit (Gent), Studios C de La B (Gent)

Spectacle créé le 5 mai 2017 au Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles)