Spectacle Danser Casa à Suresnes du 1 au 2 février 2019

Zoom sur les artistes

Plus d'infos sur le spectacle Danser Casa à Suresnes

Danser Casa

1h

Dès 8 ans

Des pieds nus qui trottinent dans l'espace, sautent et tricotent sur un friselis de musique orientale. La fraîcheur et la délicatesse de l'introduction du spectacle Danser Casa, cosigné par Kader Attou et Mourad Merzouki, ouvre une voie magique.

On s'y engouffre pour être bientôt submergé par une vague permanente d'énergie directe et flamboyante. Baskets aux pieds, plus acrobatiques, les huit danseurs hip hop marocains sélectionnés pour cette production célébrant l'énergie de Casablanca, rivalisent d'intensité. Ourlée de détails comme des jeux de doigts, de bras, la chorégraphie se réinvente dans la joie et le partage, balayant le plateau en long en large et en travers. Sur des musiques électroniques, la complexité virtuose des performances techniques, hip hop mais cirque aussi, rayonne. Avec cette production, les chorégraphes Kader Attou et Mourad Merzouki, qui se retrouvaient au coude à coude comme à leurs débuts il y a plus de vingt ans, ont majoré leurs talents en distinguant celui des interprètes, tous furieusement présents...

PRESENTATION

Danser Casa évoque bien sûr Casablanca, où se sont retrouvés nos deux pointures internationales du hip hop que sont Kader Attou et Mourad Merzouki. Voilà bien vingt ans qu'ils n'avaient pas chorégraphié ensemble, même s'ils avaient déjà collaboré pour un projet en 2003 en Algérie avec Mekech Mouchkin. Entretemps, chacun a développé sa veine créatrice singulière, et tous deux ont été nommés à la tête de Centres chorégraphiques nationaux. Ils se rejoignent autour de ce projet avec le défi d'une création commune qui a pour ambition de mettre en lumière le talent des danseurs marocains. Issus de parcours hétéroclites et de villes différentes, ces huit danseurs, sont fiers d'avoir été choisis et s'engagent pleinement dans le jeu du colletif et de la démarche artistique. Bourrés d'énergie, chacun d'entre-eux a sa « spécialité » souvent apprise en autodidacte : acrobatie, cirque, popping, locking, parkour, new style house et même danse contemporaine. Le spectacle, imprégné par l'effervescence artistique de Casablanca, est une sorte de voyage à travers les époques et les techniques de cette danse très codée. Mais surtout, Kader et Mourad revisitent, Mai 2017 à travers eux, le chemin parcouru. « En ce qui me concerne, explique Mourad, ce projet me touche dans ma chair, car beaucoup de choses sont liées à mon histoire, à ce que ces danseurs sont et représentent ». Quant à Kader, cette création lui fait réaliser « pourquoi nous sommes arrivés dans la danse, et comment elle a représenté pour nous une ouverture et une émancipation ». Avec ces huit interprètes aussi virtuoses qu'émouvants, la danse dépasse le propos pour nous relier à ces danseurs et à cette autre rive de la Méditerranée.