Exposition Urbanisme, Logement, Habitat  - L'exemple De L'aventure Des Castors De La Bièvre - Un Siècle D'évolution à Bourg la Reine du 16 au 17 septembre 2017

Du

16 samedi septembre 2017

au

17 dimanche septembre 2017

10h00 • 14h00

Médiathèque François-villon (2-4, Rue Le Bouvier)

Recevez par e-mail les nouvelles informations sur Exposition Urbanisme, Logement, Habitat  - L'exemple De L'aventure Des Castors De La Bièvre - Un Siècle D'évolution.

Plus d'infos sur l'Exposition Urbanisme, Logement, Habitat  - L'exemple De L'aventure Des Castors De La Bièvre - Un Siècle D'évolution à Bourg la Reine

L'exposition Exposition Urbanisme, Logement, Habitat - L'exemple De L'aventure Des Castors De La Bièvre - Un Siècle D'évolution a lieu au dans le cadre des Journées du patrimoine Bourg la Reine 2017.

L'exposition retrace un siècle d'évolution des notions d'urbanisme, de logement et d'habitat : des origines de la nouvelle discipline « urbanisme » (révolution industrielle, hygiène publique, développement incontrôlé des lotissements) à l'émergence de la notion de droit au logement (logement populaire, Reconstruction) et au développement du statut de l'habitat (changement des utilisations, des distributions et des performances énergétiques des habitations).

Une partie d'exposition commémorant les 60 ans de l'achèvement du lotissement des Castors de la Bièvre à Bourg-la-Reine présente ces problématiques par le prisme de l'aventure de ce mouvement ouvrier d'auto-construction.

Pendant la période dite de la Reconstruction (1944-1953), émerge un mouvement de protestation collective composé d'ouvriers qui revendiquent le droit à la propriété et à un logement confortable. Ce sont les Castors, mouvement d'auto-construction coopérative. Issus de la société civile, ces ouvriers sont fermement décidés à résoudre eux-mêmes la crise subie du logement.

A Bourg-la-Reine, les 36 pavillons du lotissement des Castors de la Bièvre sortent de terre entre juillet 1955 et juillet 1957\. Deux années pendant lesquelles ces bâtisseurs se sont réunis pour planifier les travaux à effectuer, assurer la main d'oeuvre, acheter ensemble les matériaux et réduire ainsi le coût de leurs habitations. En mettant en commun leurs ressources financières, ces 72 chefs de famille employés au sein de la même entreprise (la Compagnie des Compteurs de Montrouge) se sont associés pour acquérir le terrain proposé par leur employeur et construire leurs maisons en dehors des heures de travail.

En effet les Castors doivent travailler tous les week-ends, sauf un dimanche par mois, et durant deux semaines de leurs trois semaines de congés payés. Car les castors ne disposaient pas des apports financiers nécessaire à l'obtention d'un prêt mais seulement de leur force de travail. Depuis un décret de 1949, l'apport-travail est reconnu juridiquement ce qui permet la garantie de l'emprunt sur cette valeur et non plus uniquement sur les biens matériels.

Réponse originale à la crise du logement, le lotissement des Castors de la Bièvre de Bourg-la-Reine témoigne d'une remarquable aventure humaine de solidarité et de fraternité.